Texte à méditer :  Si l’Education coûte trop cher, essayons l’ignorance !   
Le Systeme Educatif

Fermer Histoire

Fermer Programmes

Fermer Organisation

Fermer Repartiion géographique

Fermer Statistiques

Fermer Acteurs

Fermer Partenaires

Fermer Infos Pratiques

Fermer Articles

Fermer Edito

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
28 Abonnés
Recherche



Visites

 100040 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

gyslogo.gifStatistiques - Statistiques

 

QUELQUES STATISTIQUES SUR L’EDUCATION AU TOGO

 

 

TOGO

 

Population : 6 585 000 d’habitants (Estimation) ; Taux de féminité : 52%

Superficie : 56600km2

Capitale : Lomé

Date d’accession à la souveraineté nationale : 27 avril 1960

Situation : Afrique de l’ouest entre le Bénin (à l’Est), le Ghana (à l’Ouest), le Burkina (au Nord) et l’Océan Atlantique (au Sud).

 

  • Près de la moitié de la population togolaise est âgée de moins de 18 ans, cela représente ainsi 3 millions de personnes à peu près (UNICEF 2006)

  • 69 personnes sur 100 vivent en dessous du seuil de pauvreté (UNICEF 2006)

  • 81 Personnes sur 100 vivent en dessous du seuil de pauvreté dans 4 des cinq régions que compte le Togo (UNICEF 2006)

 

 

STATISTIQUES SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES1

 

 

Préscolaire

 

Le taux de couverture de l’éducation préscolaire reste très faible. Les enfants âgés de 3 à 5 ans qui fréquentent un jardin d’enfants ne représente que 8,4% de la population de cette tranche d’âge. Le taux de couverture le plus élevé se trouve paradoxalement dans la région des Savanes (région la plus pauvre du Togo), soit 16,9% alors que le taux le plus faible se trouve dans la région Maritime, soit 4,6%. Fait remarquable, le taux de fréquentation des filles (8,7% sur le plan national) reste en général et dans toutes les régions plus important que celui des garçons (8,1%).

 

Primaire

 

Le taux net d’admission au CP1 (première classe du primaire) pour les enfants de 6 est de 54,5%et le taux brut de 123,1% ce qui signifie que plus de la moitié des enfants en âge d’aller à l’école (6ans) y vont. Le taux brut d’admission au CP1 pour les filles est de 128,6% contre 118,2% pour les garçons et ce taux net est de 56,9% pour les filles contre 52,4% pour les garçons.

Cet écart considérable entre les taux bruts et les taux nets d’accès au CP1 s’explique par l’inscription hors âge légal au CP1. Il faut savoir qu’en 2008-2009, 28% des enfants inscrits au CP1 avaient moins de 6 ans et pour l’année 2009-2010, ce pourcentage a augmenté d’un point, soit 29%. Ainsi, les enfants ayant au plus 6 ans au CP1 (4 à 6 ans) nouvellement inscrits au CP1 représentent-ils plus de 73% des nouveaux inscrits soit plus de 90% de la population de 6 ans.

Le taux de scolarisation dans le primaire est de 113,8% en 2009-2010, alors que ce taux net est de 87,8%. Cet écart est dû non seulement à l’entrée tardive dans l’enseignement primaire mais aussi et surtout par des entrées précoces. Quant au taux d’achèvement, il a augmenté entre les années 2008-2009 et 2009-2010 de plus de 6 points, passant de 57% à 63,2%. Ce taux est de 68,2% chez les garçons et de 57,6% chez les filles

Les taux de déperdition scolaire restent élevés dans le primaire. On enregistre en 2009-2010, le taux de redoublement est de 23,6% et le taux d’abandon est de 5,7%. Ces abandons sont plus élevés au CP1 (12,2%), au CE2 (11,2%) et au CM2 (10,9%). Le taux de redoublement est de 24,1% chez les filles et de 23,2% chez les garçons ; quant au taux d’abandon, il est de 6,4% chez les filles et de 5,1% chez les garçons.

Le ration nombre d’élèves par manuel se présente comme suit :

  • Lecture : 1 manuel pour 3 élèves

  • Calcul : 1 manuel pour 4 élèves

Dans l’enseignement public, dans la région des Savanes, il existe un manuel de lecture pour 19 élèves et un manuel de calcul pour 22 élèves.

Quant au ratio élèves/salle de classe, il est de 39 élèves par salle et monte à 43 élèves par salle dans l’enseignement public.

Le ratio élèves/enseignant est de 41 élèves pour un enseignant sur l’ensemble et de 46 élèves par enseignant au public.

 

Secondaire

 

Les effectifs des élèves fréquentant le premier cycle du secondaire représente 51,3% de la population de 12-15 ans. Le taux de scolarisation au premier cycle du secondaire pour les filles est de 43,4% et pour les garçons de 57,8% alors que le taux d’achèvement à ce niveau est de 36,7% soit 29,6% pour les filles et 42,1% pour les garçons.

Au fur et à mesure que le niveau monte, le taux de scolarisation diminue. Les jeunes fréquentant un établissement du second cycle de l’enseignement secondaire ne représentent que 26,4% de la population de 16 à 18 ans et ils sont 20,4% à achever ce cycle. Seules 14,7% des filles de 16-18 ans accèdent à ce niveau et 10,5% l’achèvent contre 37,3% de garçons qui accèdent à ce niveau et 29,8% qui l’achèvent.

Le taux de redoublement dans le premier cycle du secondaire est de 24,7% (23,9% pour les garçons et 26,1% pour les filles) et le taux d’abandon y est de 8,8% (soit 11,2 chez les garçons et 4,7% chez les filles).

Les taux d’admission au Baccalauréat quoique restant autour de la moyenne, restent encore faible. Série A : 46,7% (41% de filles et 49,1% de garçons) ; Série C : 68,5% (68,1% de garçons et 71,4% de filles) ; Série D : 56,5% (57,3% de garçons et 52,8% de filles).

Le ration élèves/enseignant demeure assez élevé. Au premier cycle du secondaire, il est de 51 élèves pour un enseignant mais il monte à 66 élèves pour un enseignant quand on considère seulement le public et grimpe jusqu’à 84 élèves pour un enseignant dans le public du Golfe-Lomé. Au second cycle du secondaire, ce ratio est de 60 élèves par enseignants et 74 élèves par enseignant dans le public. Il grimpe à 98 élèves par enseignant au public dans la région des Plateaux.

On peut relever un manque accru de manuels pour les élèves dans les établissements scolaires et surtout au public. En moyenne, au premier cycle du secondaire, 3 élèves se regroupent autour d’un manuel scolaire quelle que soit la discipline. Au second cycle, ils sont en moyenne 6 à 7, voir 9 (suivant les matières) à utiliser le même manuel

 

 

 

L’enseignement supérieur

 

En dehors de l’enseignement supérieur privé dont les statistiques sont difficiles à obtenir, le Togo compte essentiellement 2 universités et quelques écoles supérieures étatiques.

L’université de Lomé comptait en 2009-2010 près de 40.000 étudiants alors que celle de Kara en comptait 10.000.

 

N.B. Pour les statistiques détaillées et les informations nécessaires par niveau d’enseignement, voir la partie des degrés d’éducation sur le site.

1 La plupart de ces statistiques sont tirées de l’Annuaire national des statistiques scolaires de l’année 2009-2010

 

 

Date de création : 06/12/2004 @ 04:00
Dernière modification : 18/02/2011 @ 17:01
Catégorie : Statistiques
Page lue 2805 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Contact
Les degrés d'éducation

Fermer Primaire

Fermer Secondaire

Fermer Supérieure

Fermer Formation Continue

Togo Educ'images

educ.gif

Calendrier
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

^ Haut ^